Contrôleur de Gestion Industriel

CONTRÔLEUR DE GESTION INDUSTRIEL

Expert des chiffres, le contrôleur de gestion industriel analyse les processus de production de la société qui l’emploie pour optimiser ses coûts.

En quoi consiste ce métier ?
Le contrôleur de gestion industriel a un métier double : à la fois fonctionnel et opérationnel, il oriente le pilotage de la société pour attendre les objectifs fixés par la direction. Un contrôleur de gestion industriel a notamment pour missions de :

élaborer un budget en calculant le prix de revient des produits ;
définir les résultats prévisionnels ;
identifier les écarts entre la production et les prévisions ;
faire un rapport d’activité des écarts relevés ;
contrôler les dépenses ;
participer à la validation des demandes d’achat ;
conseiller et entreprendre des mesures correctives en cas de crise.
Le nombre et le type de missions varient en fonction de la société dans laquelle il évolue.

QUELLES SONT LES COMPÉTENCES REQUISES ?
Les chiffres sont son quotidien : un contrôleur de gestion industriel doit être parfaitement à l’aise avec la gymnastique numérique. Il doit également :
maîtriser les mécanismes comptables ;
être familier avec le milieu industriel ;
parler couramment l’anglais ;
savoir utiliser l’outil informatique ;
être rigoureux ;
savoir travailler avec méthode.
Enfin, des qualités relationnelles sont indispensables car il est amené à travailler quotidiennement avec la direction de son entreprise.

Les formations et les diplômes
De multiples formations amènent au métier de contrôleur de gestion industriel, l’idéal étant de valider un diplôme de niveau bac +5 comme :
En université : Master contrôle de gestion, Master comptabilité-contrôle-audit (Master CCA), Master systèmes d’information et Contrôle de Gestion, etc. ;
En école de commerce : diplôme avec une spécialité dans le contrôle de gestion et audit ;
En institut d’études politiques (IEP) avec une spécialisation en section économie et finance.
Les personnes possédant un niveau bac+4 ou moins doivent généralement passer par un poste junior ou d’assistant, avant de remplir pleinement les fonctions d’un contrôleur de gestion industriel.

Salaire débutant
Entre 25 k€ et 35 k€ bruts annuels

PERSPECTIVES D’ÉVOLUTION
Après plusieurs années d’expérience, un contrôleur de gestion industriel peut occuper un poste d’encadrement dans différents domaines de la finance comme l’audit ou rester dans le contrôle de gestion en tant que directeur.

Sources : Fedfinance.fr