Bio Informaticien

Le bio-informaticien met l’univers normalisé de l’informatique au service du monde très mouvant des sciences du vivant. Ce qui exige une véritable double compétence.

 

Exemple de missions :

 

Informatiser le vivant

Grâce au bio-informaticien et à la puissance de calcul de son ordinateur, les milliards de données produites par l’organisation des gènes peuvent être exploitées, analysées et comparées par les chercheurs en biologie. Les enjeux sont importants : découverte de nouveaux traitements, amélioration des espèces, préservation de la biodiversité, contrôle qualité dans l’agro-industrie et l’environnement…

Modéliser les données

Que ce soit pour modéliser des structures de protéines ou annoter des génomes, l’outil informatique est indispensable. C’est le bio-informaticien qui est chargé de créer les logiciels et bases de données recueillant les informations issues du vivant.

Programmer et analyser

Des spécialisations du métier se font jour. Soit dans le développement d’outils informatiques et statistiques : programmation, création et gestion de bases de données, interfaçage homme-machine. Soit dans l’utilisation de ces outils à des fins d’analyse, par exemple pour identifier la fonction de gènes ou modéliser des processus biologiques…

 

Profil type :

 

Niveau bac + 5

Master en bio-informatique

Diplôme d’ingénieur

 

Hybride et pointu

Le bio-informaticien n’est pas un biologiste doté d’un vernis informatique ou un informaticien possédant une teinture en biologie. C’est un véritable spécialiste des deux domaines. Le plus souvent, à l’origine, c’est un biologiste ou un biochimiste ayant acquis une seconde compétence en bio-informatique. On rencontre également des informaticiens qui se sont formés à la biologie.

Ouvert et réactif

Parlant le même langage que les chercheurs en biologie, le bio-informaticien sait décrypter leurs attentes et les traduire sur le plan informatique. Il faut suivre le rythme et les orientations des expérimentations, ce qui demande beaucoup d’adaptabilité.

 

Les bio-informaticiens ont une double compétence en sciences de la vie et en informatique, de niveau bac + 5.